Excite

Le Poker plus fort que les paris sportifs

Lors de la libéralisation des jeux en ligne, il y a quelques mois, les parieurs auraient donné les paris sportifs gagnants devant le poker. C’est pourtant exactement l’inverse qui s’est produit.

Avec environ 4 milliards d’euros misés, l’Arjel (Autorité de régulation des jeux en ligne) considère que le poker aura été le secteur ‘le plus vivant’. Le poker représente aussi 150.000 joueurs actifs alors que les paris hippiques n’en comprennent que 130.000.

Parmi les raisons justifiant ce succès du poker, on note que la fiscalité ne représente que 2% des sommes jouées au poker, contre 8,5% pour les paris sportifs.

Mais le poker doit certainement l’engouement du public à sa sur-médiatisation. En effet, de nombreux ‘people’ acteurs, sportifs, chanteurs et animateurs se sont mis au poker et ont donc attiré l’attention sur les tournois, de même que l’intérêt des publicitaires.

Chaque site à choisi son chantre, Raymond Domenech pour le poker en ligne sur Bwin, Estelle Denis pour Everest Poker, Patrick Bruel pour Winamax, Sébastien Chabal et autres pour PokerStars ou Tony Parker pour BetClic.

Les paris hippiques ont aussi fait un bon score, avec 450 millions d’euros de mises, mais ce résultat mêle une activité traditionnelle aux paris en ligne, alors que le poker et les paris sportifs sont des activités entièrement nouvelles.

Finalement, le grand perdant de cette opération est le pari sportif, dont le football, puisque ses résultats sont passés de 80% à 60%. Il est probable que le niveau élevé de la fiscalité y soit pour beaucoup.

Photo : raffaelesergi1977 (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017